Supply Chain Agro : Les 3 ingrédients clés pour réussir ! Ingrédient N°2 : L’investigation.

Investigate

Dans notre premier article de blog, nous avons fait l’analogie entre gestion d’une supply chain agroalimentaire et réalisation d’une recette de cuisine composée d’ingrédients transformés. Certains ingrédients ou composants sont essentiels pour maximiser l’efficience de votre supply chain, offrant agilité et adaptabilité, afin de vous imposer sur le marché si particulier qu’est celui de l’agroalimentaire. Les perturbations surviennent à un rythme record et sont bien plus préjudiciables encore qu’une livraison de matières premières manquée. Les pandémies, les bouleversements environnementaux, les facteurs géopolitiques, les blocages de routes maritimes sont autant de perturbateurs qui forcent les supply chains à s’adapter. Pour réussir dans cette ère de perturbation sans précédent, les organisations doivent synchroniser leurs supply chains physiques et numériques. 

Ce deuxième article s’inscrit dans une série dédiée aux trois éléments stratégiques nécessaires à l’agilité et à la réactivité de votre supply chain agroalimentaire. Nous suivrons ces blogs avec une série de trois webinars de quinze minutes pour approfondir ces éléments plus en détail. Entrons dans le vif du sujet !

La gestion réussie d’une supply chain nécessite une coordination des efforts non seulement en interne, mais au sein de l’ensemble de l’écosystème, qui couvrent les processus de fabrication et de distribution des produits finis. Les parties prenantes internes et externes doivent être impliquées dans l’ensemble du processus pour créer une chaîne d’approvisionnement agile et adaptative. Nous avons identifié trois ingrédients clés : 

Notre premier article de blog traitait de la collaboration. Ce deuxième article sera dédié à l’investigation. 

L’investigation est un mot intéressant. Surtout si nous commençons à le replacer dans le contexte d’une supply chain agroalimentaire. Qu’est-ce que cela signifie ?  Eh bien, l’ingrédient numéro un est la collaboration. Nous avons discuté de la collaboration au sein de l’organisation, et au-delà avec ses fournisseurs, ses clients, voire les consommateurs finaux. Sur quoi sommes-nous en train de collaborer ou d’investiguer ? Nous parlons ici de données, d’informations, d’éléments que vous devez rassembler pour prendre des décisions éclairées et coordonner vos actions. Vos données se doivent d’être réelles, précises, fiables, et surtout, à jour, rapidement. 

La savoir, c’est le pouvoir 

Plus vos données seront fiables, meilleures et plus rapides seront vos décisions commerciales. Le monde actuel, riche en technologies, nous offre l’Internet des objets (IoT), l’intelligence artificielle (IA) et l’EDI, pour ne citer que quelques-uns des outils sophistiqués dont les organisations disposent aujourd’hui afin d’accéder plus facilement aux informations et de les relayer. Ces données expertes permettent aux entreprises de communiquer et d’interagir mieux que jamais pour commander matières et composants, fabriquer ou transformer des produits, et les expédier. Pour réussir, vos données doivent être réelles. Et, tout comme la collaboration, il est nécessaire d’investiguer les trois points suivants pour valider toutes les données : 

  • Clients 
  • Opérations de fabrication internes et externes 
  • Fournisseurs 

Clients 

Avoir le bon produit, au bon endroit, au bon moment. C’est l’objectif principal de tout producteur agroalimentaire. Vos clients ont besoin que vos produits soient disponibles au moment où ils souhaitent les acheter. Vous devez vous assurer à tout moment que vous disposez des données les plus actualisées pour vous assurer que tous vos plans horizontaux et verticaux soient alignés. Investiguez. Vous avez besoin des processus et des outils en place pour aligner les plans stratégiques et tactiques sur les actions exécutables à la minute près. Investiguez sur les sources de vos informations, sur leur fiabilité et demandez-vous si vous avez besoin d’informations différentes pour mieux collaborer encore avec vos différents partenaires. Les données de distribution, les données de prévision relative à l’emplacement article, les données des points de vente, les promotions en cours et prévues, les facteurs saisonniers,… sont autant d’informations que vous pouvez utiliser aujourd’hui pour vous assurer un taux de service clients optimum, tout en maximisant vos profits et minimisant vos coûts. Des données réelles, actualisées, fiables, précises, disponibles en une nanoseconde et accessibles à toute partie prenante du processus : voici une des clés du succès ! Ce que vous cherchez ici, c’est d’anticiper les actions de vos clients. Assurez-vous que vos données soient bien authentiques. 

Opérations de fabrication internes et externes 

Connaissez-vous l’expression anglophone “la main gauche ne sait pas ce que fait la main droite” ? Cela se produit plus d’une fois par jour pour la plupart des producteurs agroalimentaires. En effet, les données communiquées peuvent être anciennes ou la chaîne, rompue. La plupart du temps, cela se produit parce que le processus d’investigation des données et leurs sources échouent ou n’est pas continu. L’information doit circuler instantanément au sein de la supply chain digitale et se doit d’être à jour continuellement. Les informations en temps réelles maintiennent la chaîne d’approvisionnement en mouvement et flexible, l’empêchant ainsi de se rompre. Les changements de prévisions, de commandes, des quantités, des exigences, des calendriers de production, des besoins en main d’oeuvre, des décomptes d’inventaire,… ne sont que quelques uns des points de données qui se doivent d’être précis et transmis à tout moment, à toute personne en ayant besoin. Ce processus doit exister. Des outils de planification de la demande sophistiqués aident les industriels agroalimentaires à étudier en continu tous ces éléments de données. Vous avez besoin que ces informations soient fluides. L’investigation sur tous les points de données potentiels est essentielle pour faire progresser l’entreprise sur son marché. Rien n’arrête plus rapidement un atelier de production que des mauvaises informations. Et pour que les choses en valent la peine, si de mauvaises informations parviennent à l’atelier de production, et que le mauvais plan de production est lancé, alors vous obtenez une situation pire encore : des états de stock catastrophiques, et des bénéfices négatifs. Les flux physiques et les données de fabrication se basent sur des informations réelles. 

Fournisseurs 

A moins que vous n’ayez été sur une autre planète au cours des derniers mois, vous savez que toute activité de production connaît des pénuries d’approvisionnement d’une façon ou d’une autre. Les pénuries de composants essentiels pour les fabricants automobiles, les produits de construction ainsi que les ingrédients alimentaires ont eu un impact considérable sur les supply chains mondiales, ce qui a eu une répercussion sur toutes les industries. De nombreuses supply chains du monde entier en ont ressenti l’impact. Il n’y avait aucun moyen de prédire bon nombre des perturbations que nous avons rencontrées au cours des dernières années. Nous ne pouvons pas non plus prévoir celles à venir. Cependant, vous devez être préparés avec des plans de gestion des risques et anticiper des plans de redémarrage opérationnels en cas d’arrêt. Tous ces processus, systèmes et protocoles, ayant pour vocation de faciliter la gestion des perturbations, commencent par l’investigation et l’analyse des données. Les supply chains de toutes les entreprises commencent par la matière dont elles ont besoin pour fabriquer leurs produits, auprès de leurs fournisseurs. Le fondement de cette relation est l’information.  

Plus longtemps vous devez attendre pour obtenir des informations, moins vous aurez de temps pour utiliser ces données et prendre des décisions éclairées et efficientes. Vous devez INVESTIGUER toutes les informations pour être en mesure de COLLABORER efficacement, à la fois en interne au sein de votre organisation, et en externe auprès de vos partenaires. Pour reprendre l’adage, “le temps, c’est de l’argent”, des données et des informations précises vous feront gagner du temps et donc, votre revenu. Rejoignez-nous dès le 17 juin pour notre série de courts webinars, où nous explorerons plus en détail les thèmes de la COLLABORATION, INVESTIGATION, ainsi que le prochain sujet de la série : l’ÉVALUATION. 

Notre prochain article de blog se concentrera sur la façon dont l’ÉVALUATION de vos informations vous supporteront dans l’élaboration d’une supply chain agroalimentaire agile, efficace et adaptative.

Stephen Dombroski
Stephen Dombroski is QAD’s Senior Manager for the Consumer Products and Food & Beverage vertical markets. Steve has over 30 years experience in manufacturing and supply chain, and has helped multiple companies in a number of industries to implement S&OP concepts and processes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here